Mines : Sundance Resources lance un ultimatum à son partenaire chinois AustSino

L’enjeu : Pour l’australien Sundance Resources, démarrer enfin l’exploitation du projet de  Mbalam-Nabeba
Opérateur historique du projet minier de Mbalam-Nabeba, l’australien Sundance accorde une dernière chance à son partenaire chinois AustSino pour trouver un accord définitif.

Pour l’australien Sundance Resources, qui pilote depuis 2012 le projet minier de fer de Mbalam-Nabeba, à la frontière entre le Cameroun et le Congo Brazzaville, les années se suivent et se ressemblent. Déjà retardé à de multiples reprises, en raison de défaillances de partenaires successifs, le groupe doit de nouveau prendre son mal en patience. Lundi 6 juillet, Sundance a ainsi fait savoir qu’il allait proroger au 30 septembre, l’échéance pour la signature d’une convention avec son partenaire chinois AustSino. Une prolongation de temps qui traduit en premier lieu la difficulté de trouver un arrangement accepté par toutes les parties. Plus tôt, le 30 juin,  Sundance Resources avait de fait reconnu être dans une impasse avec son partenaire AustSino, avec lequel il est en pourparlers depuis 2018 pour lancer enfin ce projet minier majeur : d’après les estimations du groupe australien, les ressources minières du site de Mbalam-Nabeba seraient estimées à plus de 775 millions de tonnes de minerai de fer. De quoi produire durant la première phase d’exploitation, qui devrait durer une dizaine d’années, près de 35 millions de tonnes par an.

Dans son communiqué, la direction de Sundance a toutefois posé de nouvelles conditions à AustSino ; une manière de rappeler que la recherche d’un accord définitif ne se ferait pas à n’importe quel prix. « L’accord est prorogé jusqu’au 30 septembre 2020 sous réserve que : (a) au plus tard le 10 juillet, AustSino  dépose un projet d’avis de réunion à l’Australian Securities Exchange pour examen ; et que (b) au plus tard le 17 juillet, AustSino démontre à la satisfaction raisonnable de Sundance qu’elle a progressé dans le financement (du projet, ndlr) pour l’achèvement de l’accord », a averti la junior dans sa note.


Localisation du projet minier de fer Mbalam-Nabeba. Crédit : Sundance Resources

Pour rappel, l’accord entre les deux sociétés prévoit la cession d’une participation majoritaire de Sundance à AustSino- moyennant 58 millions de dollars- le groupe chinois se chargeant ensuite de développer le projet de Mbalam-Nabeba, dont le coût total est estimé à 3,5 milliards de dollars.