Par Élodie Vermeil

Ivorian cocoa: after the floor price, production is capped

On July 11, during the presentation of the World Bank’s latest report on the Ivorian economic situation (« In Cocoa Country – How to Transform Côte d’Ivoire »), the Coffee-Cocoa Council (CCC) unveiled its new strategy to limit the impact of volatile world prices on farmers’ incomes: to cap national production of brown beans at 2 million…

Cacao ivoirien : après le prix plancher, la production plafonnée

Le 11 juillet, à l’occasion de la présentation du dernier rapport de la Banque mondiale sur la situation économique ivoirienne (« Au Pays du cacao – Comment transformer la Côte d’Ivoire »), le Conseil café-cacao (CCC) a dévoilé sa nouvelle stratégie pour limiter l’impact de la volatilité des cours mondiaux sur les revenus des fermiers : plafonner la production…

Côte d’Ivoire Agricultural Commodity Exchange: It’s moving forward!

A delegation from the Regional Securities Exchange (BRVM), led by its Managing Director Félix Edoh Kossi Amenounve, visited Korhogo at the end of May to assess the conditions for starting the project. Launched at the beginning of the year, the Agricultural Commodities Exchange (BMPA) project is gradually becoming a reality. After the launch in early…

Bourse des matières premières agricoles de Côte d’Ivoire : ça avance !

Une délégation de la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM), emmenée par son directeur général Félix Edoh Kossi Amenounve, s’est rendue fin mai à Korhogo, afin d’évaluer les conditions de démarrage du projet. Engagé en début d’année, le projet de Bourse des matières premières agricoles (BMPA) se concrétise peu à peu. Après le lancement début…

Réchauffement climatique : le cacao dans la ligne de mire (Partie 2)

Alternatives : Les industriels, conscients depuis déjà plusieurs années des menaces qui pèsent sur le cacao – et donc sur leur approvisionnement en fèves (en 2013, Barry Callebault pronostiquait un déficit d’un million de tonnes à l’horizon 2020 tandis que Mondelēz engageait dès 2014 des actions sur le terrain pour pérenniser la filière), ont commencé à s’organiser pour mettre en place des solutions alternatives afin de pouvoir continuer à fournir en produits chocolatés un marché de plus en plus demandeur.