De Institutions

Banque mondiale

Créée en décembre 1945, au sortir de la Seconde Guerre mondiale, la Banque Mondiale est une agence financière spécialisée de l’Organisation des Nations Unies. Son action vise en premier lieu à accorder des prêts aux pays en voie de développement, pour des projets d’investissement. Le groupe Banque mondiale comprend deux institutions distinctes, la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD) et l’Association internationale de développement (IDA). En Afrique, la Banque mondiale finance actuellement plus de 600 projets pour, entre autres, lutter contre la malnutrition, augmenter la productivité agricole, améliorer l’accès à une énergie fiable et abordable, accroître la résilience au changement climatique, renforcer les États fragiles et promouvoir une éducation de qualité. Son siège se situe à Washington, aux États-Unis.

Siège de l’institution : Washington (Etats-Unis)
Site web :  https://www.worldbank.org/
Voir aussi l’ensemble des articles consacrés à la Banque mondiale : https://ressources-magazine.com/?s=banque+mondiale

Banque africaine de développement (BAD)

Fondée en 1964, la Banque africaine de développement (BAD) est une institution financière panafricaine de développement, établie dans le but de contribuer au développement des États africains. À ce titre, la BAD cherche à combattre la pauvreté et à améliorer les conditions de vie sur le continent, via la promotion des investissements à capitaux publics et privés dans des projets et des programmes aptes à contribuer au développement économique et social des pays africains. Dans le détail, le groupe BAD comprend trois entités : la Banque africaine de développement proprement dite, le Fonds africain de développement, créé en 1972, et le Fonds spécial du Nigéria, créé en 1976.

Siège de l’institution : Abidjan (Côte d’Ivoire)

Site web :

https://www.afdb.org/

Voir aussi l’ensemble des articles consacrés à la BAD :

https://ressources-magazine.com/?s=BAD

Ghana Cocoa Board (Cocobod)

Lancé en 1979 pour remplacer le Cocoa Marketing Board, le Ghana Cocoa Board (Cocobod) est l’autorité de régulation de la filière cacao ghanéenne, la deuxième productrice mondiale de fèves derrière la Côte d’Ivoire. À ce titre, le Cocobod fixe notamment le cours d’achat du cacao au Ghana, ce contrôle des prix visant notamment à protéger les agriculteurs contre la volatilité des cours sur le marché mondial. A noter cependant que certains types de cacao ne sont pas couverts par le mandat de l’institution, à l’image notamment de la production destinée au commerce équitable. Enfin, outre la fixation des prix, le Cocobod mène des recherches sur les maladies liées au cacao.
Siège de l’institution : Accra (Ghana)

Site web : https://www.cocobod.gh/

Voir aussi la rubrique consacrée aux filières café-cacao : https://ressources-magazine.com/rubrique/focus/cafecacao/

Conseil Café Cacao (CCC)

Créé par décret en 2012, le Conseil Café-Cacao (CCC) est l’autorité de régulation ivoirienne des filières du café et du cacao. Un rôle majeur au regard notamment du poids de la filière cacao ivoirienne à l’échelle internationale (le pays est le premier producteur mondial de fèves de cacao). Installée à Abidjan, l’institution publique agit sous la double tutelle (technique et financière) des ministères des Finances et de l’Agriculture et a pour mission de réguler et de développer les activités des filières précitées, ainsi que de contribuer à la stabilisation des prix. Auparavant présents au conseil d’administration, les acteurs du secteur privé (exportateurs, transformateurs, banquiers et assureurs) sont depuis une réforme de 2018 exclus des instances dirigeantes du CCC, à l’image de la configuration adoptée par le Cocobod, son homologue ghanéen.

Siège de l’institution : Abidjan (Côte d’Ivoire)

Site web : http://www.conseilcafecacao.ci/

Voir aussi la rubrique consacrée aux filières café-cacao : https://ressources-magazine.com/rubrique/focus/cafecacao/

Organisation internationale du cacao (ICCO)

Créée en 1973 pour mettre en œuvre le premier accord international sur le cacao négocié à Genève lors d’une conférence internationale des Nations Unies sur le cacao, l’Organisation internationale du cacao (ICCO) est une organisation mondiale, composée à la fois de pays membres producteurs et consommateurs de cacao. Les pays adhérents de l’ICCO représentent près de 85 % de la production mondiale de cacao et plus de 60 % de sa consommation. Tous les pays membres sont représentés au sein du Conseil international du cacao, l’organe directeur suprême de l’ICCO, dont le siège est installé à Abidjan.

Siège de l’institution : Abidjan (Côte d’Ivoire)

Site web : https://www.icco.org/

Lire aussi l’interview de Michel Arrion, directeur exécutif de l’ICCO
https://ressources-magazine.com/interviews/michel-arrion-directeur-executif-de-lorganisation-internationale-du-cacao-icco/