CÔTE D’IVOIRE 
SAF Cacao dépecée

Suite à la faillite retentissante de la Société Amer & Frères (Saf-Cacao), le groupe ivoirien a trouvé un repreneur avec la Société agricole du café cacao (SACC). SACC est présidée par Nicolas Djibo, le maire de Bouaké. Le processus de liquidation, enclenché en juillet 2018, a abouti fin janvier à un accord scellant la cession des actifs de l’entreprise. Le Conseil Café Cacao, qui est l’un des principaux créanciers de l’entreprise liquidée, reprend l’unité de transformation Choco Ivoire, tandis que SACC récupère 100 000 mètres carrés d’entrepôts à San Pedro ainsi que les actifs de la Compagnie ivoirienne pour la promotion de l’exportation et de l’importation (Cipexi). Fondée en 2004, Saf-Cacao s’était hissée parmi les leaders de la filière cacao ivoirienne, réalisant un chiffre d’affaires de 380 millions d’euros en 2016 et talonnant les multinationales présentes sur le marché local. Mais l’entreprise a souffert ensuite de la chute prolongée des cours du cacao, à quoi sont venus s’ajouter la perte d’un gros client américain et le non-respect de plusieurs contrats. Forcé de payer les dettes grandissantes de Saf-Cacao auprès des producteurs et de l’État ivoirien, le CCC s’est finalement résolu à déposer une plainte aboutissant à la liquidation du groupe et à la reprise de ses activités.