Exeo Capital clôt son second fonds, centré sur l’agrobusiness

La firme sud-africaine de capital-investissement Exeo Capital a clos son deuxième fonds, Agri-Vie II, après celui bouclé en 2017, Agri-Vie I.

Dans un communiqué publié le 20 juin, la société indique avoir levé 146 millions de dollars pour ce nouveau véhicule d’investissement, qui sera centré sur l’agrobusiness. C’est moitié plus que les 100 millions de dollars qu’elle avait collectés deux ans plus tôt pour son premier fonds. Pour ce second closing, « les investisseurs du fonds Agri-Vie I ont suivi dans le second », s’est félicité Herman Marais, associé principal chez EXEO Capital. Parmi les institutions faisant partie du tour de table, Nordfund, le fonds d’investissement norvégien pour les pays en développement, déjà impliqué financièrement dans le premier fonds.

La direction d’Exeo Capital a également confirmé que des prises de participation, comprises entre 5 et 15 millions de dollars, avaient déjà été réalisées via le fonds Agri-Vie II, dans quatre entreprises d’Afrique subsaharienne disposant de « solides projections de croissance ». L’Afrique de l’Ouest serait l’une des nouvelles régions visées par la firme d’investissement sud-africaine, Exeo Capital évoquant notamment des investissements potentiels en Côte d’Ivoire et au Ghana. Surtout active jusqu’à aujourd’hui en Afrique australe et de l’Est, la société dispose d’un portefeuille d’investissements réparti dans neuf pays, allant des jus de fruits (Africa Juice en Éthiopie) aux fleurs (Marginpar au Kenya), en passant par l’huile végétale (Vida Oils au Mozambique).


Active dans la floriculture au Kenya, Marginpar est l’une des participations
du portefeuille d’Exeo Capital.
©Marginpar

Lancé en mars 2016, par le biais d’une joint-venture à 50/50 entre les fondateurs du fonds de capital-investissement et le gestionnaire d’actifs Stanlib – filiale de l’assureur sud-africain Liberty Holding – Exeo Capital gère aujourd’hui près de 300 millions de dollars d’actifs via ses deux fonds.