Gabon : Eramet annonce l’ouverture d’une nouvelle mine de manganèse

Présent depuis plus d’un demi-siècle au Gabon, le groupe minier et métallurgique Eramet a confirmé le développement du futur site d’Okouma, un gisement de manganèse qui sera exploité par la Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog), sa filiale gabonaise.

Celle-ci contrôle déjà le plateau Bangombé, situé vers Moanda (sud-est du pays), et dont la teneur unique en manganèse fait du Gabon l’un des principaux producteurs mondiaux de ce minerai. Pour le groupe français, l’objectif est clair : porter la capacité de production globale gabonaise de manganèse de 4,3 millions de tonnes/an en 2018 à 7 millions en 2023. Une montée en puissance qui, selon les estimations de l’entreprise, aura pour effet de diminuer à terme d’environ 20 % le coût « cash » de production de sa branche manganèse, et de porter sa part de marché mondiale à 15 %, contre 10 % actuellement.

Quant au coût estimé du projet, sur la base des études de faisabilité technique et économique, il devrait être de l’ordre de 640 millions d’euros d’investissement sur une période de 5 ans. Reste à trouver les financements. Cité par Jeune Afrique, Léod-Paul Batolo, le directeur général de la Comilog, a confirmé que son « entreprise cherchait [ces financements] pour son projet Comilog 2020, qui comprend tant la nouvelle mine qu’une laverie, ou encore l’augmentation du stockage dans la gare ferroviaire ».


Le groupe Eramet en chiffres (2018)
Crédit : Eramet

À noter que concomitamment à l’annonce du projet minier gabonais, Eramet a aussi confirmé le développement de son gisement de lithium en Argentine, le groupe misant notamment sur la transition énergétique (le lithium est un composant essentiel de certaines technologies liées au stockage des batteries électriques) pour se repositionner à l’échelle internationale.

Deuxième producteur mondial de minerai de manganèse à haute teneur, la COMILOG, qui emploie plus de 3 500 collaborateurs au Gabon, a réalisé un chiffre d’affaires de 741,2 milliards de francs CFA en 2018, en hausse de 16,8 % par rapport à 2017 (634,5 milliards).