Congo-B : un nouveau gisement onshore qui pourrait changer la donne

Producteur actuellement de 350 000 barils de pétrole par jour, le Congo pourrait quadrupler ses capacités au cours des prochaines années. C’est en tous les cas le pari de deux sociétés congolaises d’exploitation pétrolière, qui ont présenté, samedi 10 août à Oyo, les détails du premier gisement onshore de pétrole découvert dans la région de la Cuvette.

Dénommé « gisement du Delta de la Cuvette », le site s’étend sur une superficie de 9 392 m2 et dispose de quatre puits dont l’un est en perforation depuis mars, selon la Société africaine de recherche pétrolière et distribution (SARPD OIL) et l’entreprise PEPA, chargées de son exploitation. « Nous ne sommes pas encore en phase de production, mais plutôt dans la dernière phase de perforation. Et dans les déblais qui remontent en surface, nous avons trouvé des huiles, c’est-à-dire du pétrole », a expliqué Albert Boukoulou-Matondo, ingénieur forage sénior du gisement en question, cité par l’AFP. Mais au-delà de la découverte, l’importance de l’annonce réside avant tout dans la taille des réserves estimées. Selon les études de prospection réalisées, le gisement, qui sera détenu à 35 % par l’État congolais, pourrait ainsi produire jusqu’à plus d’un milliard de mètres cubes d’hydrocarbures, dont 359 millions de barils de pétrole, a indiqué Mohamed Rahmani, directeur marketing de SARPD OIL. De quoi quasiment quadrupler à terme la production actuelle du Congo, qui, avec 350 000 barils par jour, est aujourd’hui le troisième producteur d’Afrique subsaharienne, loin derrière le Nigeria (2,3 millions) et l’Angola (1,5 million).

Non présent à la cérémonie de présentation du gisement du Delta de la Cuvette, le président Denis Sassou Nguesso s’est toutefois félicité, par vidéo interposée, de l’opération de forage du gisement, précisant notamment que celui-ci était « […] le résultat d’un long processus, qui [avait] commencé dans les années 1980 ». Quant à Claude Wilfrid Etoka, dirigeant de SARPD-OIL et PEPA, et homme d’affaires congolais proche du président, il a déclaré que « renforcer l’indépendance énergétique du Congo » était « […] le rôle que [devait] jouer le Delta de la Cuvette ».

Lire aussi: Congo : le Nigérian Pelfaco décroche un permis d’exploitation pétrolière

Localisation de la région de la Cuvette (en blanc), au Congo
Crédit : Google Maps