Sénégal : Teranga Gold rachète le projet minier de Massawa à Barrick Gold

Déjà actif au Sénégal avec sa mine d’or de Sabodala, le Canadien Teranga Gold a annoncé mardi 10 décembre avoir acquis la participation de 90 % de son compatriote Barrick Gold et de son partenaire sénégalais dans le projet aurifère Massawa. Un deal qui devrait permettre à l’acheteur de réaliser d’importantes synergies.

Découvert il y a dix ans par l’opérateur minier Randgold Ressources, racheté par Barrick Gold en 2017, le site de Massawa est situé dans la région de Tambacounda, « […] à distance de camionnage de la mine d’or de Sabodala, mine phare de Teranga au Sénégal, ce qui ouvre la voie à d’importantes synergies d’investissement et d’exploitation », précise le communiqué de Teranga Gold. Une « proximité des projets » qui devrait, selon l’acheteur, faire de Sabodala « une installation de premier ordre ». De son côté, Barrick Gold s’est félicité que « l’accord avec Teranga [permette] de réaliser la pleine valeur de cet actif [Massawa] », créant ainsi « […] une nouvelle société d’exploitation aurifère ouest-africaine d’envergure avec une importante participation africaine ».

Pour réaliser cette opération majeure, dont la finalisation est prévue au cours du premier trimestre 2020, Teranga n’a pas lésiné sur les moyens. Dans le détail, 300 millions de dollars – obtenus à 75 % via un emprunt syndiqué (225 millions dollars) – seront versés en cash. S’y ajouteront environ 20,7 millions d’actions de Teranga Gold, évaluées à 3,85 dollars chacune (79,8 millions de dollars). Au terme de la transaction, Barrick possédera ainsi 11,45 % du capital de Teranga. Enfin, un paiement additionnel pouvant atteindre 50 millions de dollars pourrait être obtenu, en fonction de l’évolution du prix moyen de l’or pour la période de trois ans suivant la clôture de l’opération. Au total, c’est donc près de 430 millions de dollars que devraient se partager Barrick Gold – qui touchera 92,5 % du montant total – et son coactionnaire sénégalais, la Compagnie sénégalaise de transports transatlantiques Afrique de l’Ouest (CSTT-AO), qui percevra les 7,5 % restants. Le gouvernement du Sénégal restera quant à lui le seul coactionnaire du projet Massawa, à hauteur de 10 %.

La localisation des projets miniers de Massawa et Sabodala, situés dans la zone du permis de Kanoumba (en rouge) Source : Teranga Gold

Lire aussi : Tanzanie : l’épineux dossier Acacia Mining enfin réglé !
Lire aussi : Tanzanie : Barrick Gold prend définitivement le contrôle d’Acacia Mining