Algérie : NCA Rouiba prochainement dans le giron du groupe Castel

Évoquées en novembre dernier dans nos colonnes, les difficultés financières de la société agroalimentaire NCA Rouiba n’ont pas laissé le groupe Castel indifférent. Slim Othmani, le président du conseil d’administration du producteur algérien de jus de fruits, a confirmé que son entreprise passera prochainement sous le giron de la société Brasseries Internationales Holding (BIH), filiale du géant français de la bière et du vin.

Cette annonce, datée du 16 janvier, n’est cependant que la finalisation d’un rapprochement qui s’est fait en plusieurs étapes au cours des dernières semaines. Suite aux révélations sur la situation financière précaire de NCA Rouiba, un premier accord a été validé le 30 décembre afin de débloquer un financement d’urgence de 945 millions de dinars (7,9 millions de dollars) en faveur de l’entreprise algérienne. Il était alors indiqué que « ce financement serait rapidement accompagné d’une modification de la gouvernance de NCA Rouiba pour lui assurer le soutien managérial et opérationnel nécessaire ». De fait, le communiqué de Slim Othmani précise que la direction générale échoira à Lotfi Kadaoui, jusque là responsable des opérations du groupe Castel en Algérie. Le dirigeant historique de l’entreprise conservera cependant la présidence du conseil d’administration.

Ce premier apport financier « d’urgence » effectué, l’annonce du 16 janvier a ensuite acté la prise de contrôle prochaine de NCA Rouiba par BIH, un protocole d’investissement ayant été signé avec ce dernier pour qu’il devienne « le nouvel actionnaire majoritaire de long terme de NCA Rouiba » via une augmentation de capital.

Lire aussi : L’Algérien NCA Rouiba dans une mauvaise passe
Lire aussi : Cameroun : Castel annonce de futurs investissements dans la filière agroalimentaire


En cas de prise de contrôle par Castel, NCA Rouiba a annoncé son intention de se retirer de la Bourse d’Alger.
Crédit photo : Belkacemi Sidali

Une opération qui aura de facto des conséquences sur les autres actionnaires de l’entreprise algérienne, cotée à la bourse d’Alger depuis 2013. Slim Othmani a indiqué qu’il déposera « avant l’augmentation de capital » de NCA Rouiba un projet d’offre publique de retrait sur l’ensemble des actions. Une décision encore soumise à l’aval de la Commission d’organisation et de surveillance des opérations de bourse (Cosob) et de la Société de gestion de la Bourse des valeurs d’Alger (SGBV).