Cacao : la Côte d’Ivoire et le Ghana confirment l’option d’une production plafonnée

Dans la foulée de l’entrée en application des premiers contrats d’exportation intégrant un « différentiel de revenu de subsistance (DRS) », les deux régulateurs nationaux de la filière cacao ont annoncé mercredi 20 septembre leur intention de plafonner en parallèle la production afin de soutenir les prix mondiaux.

De nombreux négociants en cacao estiment en effet que le DRS, en donnant une incitation financière aux planteurs, pourrait causer une production excédentaire et partant, une baisse des prix mondiaux. C’est pour éviter ce scénario noir que les autorités ivoiro-ghanéennes souhaitent fixer un seuil maximal de production. De fait, comme rapporté dans nos colonnes, l’idée de limiter la production de cacao avait déjà été évoquée courant juillet par le Conseil café-cacao (CCC), l’instance de régulation ivoirienne de la filière, lors de la présentation du dernier rapport de la Banque mondiale sur la situation économique ivoirienne (« Au Pays du cacao – Comment transformer la Côte d’Ivoire »).

Lire aussi : Cacao ivoirien : après le prix plancher, la production plafonnée
Lire aussi : Cacao : ce qu’il faut retenir du dernier rapport de la Banque mondiale sur l’économie ivoirienne
Lire aussi : Cacao : la Côte d’Ivoire et le Ghana autour de la table pour obtenir un accord avec les négociants internationaux.

Présent au Forum européen du cacao à Lisbonne (Portugal), qui s’est tenu du 17 au 19 septembre, Joseph Boahen Aidoo, le directeur du Ghana Cocoa Board (Cocobod) a pour sa part confirmé « la mise en place d’un mécanisme qui fixe les plafonds de production ». Il n’a toutefois pas précisé quel était le niveau maximal de production envisagé, indiquant en substance que « le Parlement devait d’abord l’approuver ». Un aval législatif qui devrait néanmoins, d’après Yves Brahima Koné, directeur général du CCC, être aisé à obtenir. « Selon les chiffres qu’ils nous ont fournis, nous nous attendons à ce qu’ils soient d’accord », a pronostiqué le dirigeant.