Gaz : ExxonMobil mise gros sur le GNL mozambicain

Après le lancement en juin du gigantesque projet d’exploitation de gaz nature liquéfié (GNL) Dolphin Tuna, porté par le Français Total, c’est au tour de l’Américain Exxon Mobil d’investir massivement dans la filière gaz mozambicaine.

Dans un communiqué relayé dimanche par la télévision publique TVM, les autorités du pays ont annoncé que la major américaine signera ce mardi 8 octobre à Maputo un accord d’investissement pour la création du plus important projet de gaz naturel liquéfié d’Afrique, dénommé Exxon Rovuma LNG. La cérémonie de signature aura lieu en présence du ministre mozambicain des Ressources minérales et de l’Énergie, Ernesto Max Tonela.

Lire aussi : Anadarko lance le plus grand projet africain d’exploitation de GNL
Lire aussi : Total reprend les actifs africains d’Anadarko

Exploité conjointement avec la société italienne Eni, le site produira, liquéfiera et vendra du gaz naturel à partir de trois réservoirs situés dans le bloc Area 4, au large de la province du Cabo Delgado (nord du pays). Un projet hors-norme qui, selon Exxon, devrait être opérationnel d’ici 2024, produire 15,2 millions de tonnes de gaz liquéfié par an et coûter 30 milliards de dollars. Le double du PIB de ce pays d’Afrique d’australe (14,4 milliards de dollars en 2018), aujourd’hui l’un des plus pauvres du monde (420 dollars de PIB/habitant) et qui attend assurément beaucoup de cette nouvelle filière gaz.

La présence du groupe ExxonMobil à l’échelle mondiale
©ExxonMobil