Actualité

La transition énergétique au Maroc à l’épreuve de la flexibilité du réseau électrique

Jouissant de ressources éoliennes et solaires exceptionnelles ainsi que d’une position géostratégique avantageuse entre l’Europe et l’Afrique, le Maroc est dans une situation idéale pour faire de l’énergie renouvelable un puissant moteur de son économie. Cependant, l’accroissement massif de la part d’énergie verte intermittente dans son mix énergétique fait aussi émerger un besoin considérable d’électricité…

Barrick Gold confirme la bonne santé de ses actifs africains

Le géant minier canadien a confirmé, dans son dernier rapport trimestriel d’activité, la montée en puissance de ses actifs africains, qui représentent désormais un tiers de sa production aurifère mondiale et plus de la moitié de ses volumes cuprifères.

La RDC veut remettre à plat ses contrats miniers

En visite le 13 mai dans la ville de Kolwezi, l’eldorado minier du Katanga, le président de la République démocratique du Congo (RDC), Félix Tshisekedi, a critiqué avec virulence les opérateurs miniers.

Barrage de la Renaissance : le dialogue de la dernière chance ?

Dans la bataille du Nil entre l’Egypte, le Soudan et l’Ethiopie, c’est peut-être la dernière chance offerte à la diplomatie et à la conciliation. La présidence congolaise a fait savoir le 30 mars que Félix Tshisekedi accueillera prochainement un round de négociation entre Le Caire, Khartoum et Addis-Abeba autour du conflit qui les oppose sur le barrage éthiopien de la Renaissance.

TCX, le fonds qui protége les pays émergents contre le risque de change

Défrichant des territoires financiers encore peu explorés, les couvertures de change proposées par le fonds de développement néerlandais TCX sont destinées à lutter contre la volatilité monétaire dans les pays émergents. Pour Ressources, Isabelle Lessedjina, Senior Vice Présidente à TCX, explicite le concept du fonds tout autant que ses ambitions pour l’Afrique.

Ce que l’Afrique peut apprendre de l’Asie

Une fois encore, dans le sillage de la crise née du coronavirus, les nations africaines productrices de produits primaires subissent de plein fouet la volatilité (à la baisse) des cours mondiaux. Il n’y a pourtant pas de fatalité, l’exemple des nations d’Asie de l’Est le prouve.

Le fonds vert rwandais change de tête

Lancé en 2012 pour porter l’ambition des autorités rwandaises de faire du pays des Mille Collines une économie sobre en carbone et résiliente au changement climatique d’ici 2050, le Fonds vert rwandais (Rwanda Green Fund) va changer de tête. Dans la foulée de la dernière réunion du cabinet présidentiel, tenue le mercredi 15 juillet, Teddy Mugabo a été nommé directeur général de l’institution, plus connue sous le nom de FONERWA au Rwanda. Jusqu’à présent chef du développement commercial de FONERWA, le nouveau dirigeant aura la tâche de poursuivre les efforts déployés par la précédente direction pour réussir le pari de la transition climatique. Une démarche qui passe notamment par la mise à disposition de ressources financières pour toutes sortes d’initiatives considérées comme « éco-compatibles » : systèmes communautaires prélèvant l’eau de pluie sur les toits, gestion des déchets, logements abordables zéro carbone, centrale hydroélectrique de 500 kW le long de la rivière Gaseke…

Hydrocarbures : l’Ouganda met la main à la poche pour renforcer ses formations locales

Anticipant les besoins grandissant en main-d’œuvre locale qualifiée qui apparaîtront avec le démarrage prochain de l’exploitation pétrolière dans le pays- prévu en 2023- le gouvernement ougandais a acté le déblocage de 5,4 millions de dollars, destinés au renforcement des formations liées aux filières des hydrocarbures (pétrole & gaz). Sur cette enveloppe, 8 milliards de shillings (2,4 millions de dollars) seront consacrés au lancement du Kichwamba Technical College, un établissement public d’enseignement supérieur, qui proposera notamment des formations dans les domaines de la soudure, de la fabrication des métaux, des installations électriques et de la plomberie. La nouvelle institution éducative publique rejoindra ainsi l’Uganda Petroleum Institute de Kigumba, qui était jusqu’à présent la seule institution étatique à produire des techniciens certifiés de niveau international. Les autorités ont par ailleurs appelé le secteur privé à se joindre aux efforts du gouvernement pour proposer rapidement d’autres formations dans ces filières.

Kenya : La filière thé exporte moins

La dernière édition du Commodity Markets Outlook de la Banque mondiale l’avait prédit : dans la foulée de la crise sanitaire du coronavirus, les prix de vente du thé ont piqué du nez partout, en raison de la faiblesse de la demande mondiale. Un constat sans appel que les derniers chiffres en provenance du Kenya, premier exportateur mondial de thé noir, confirment. Selon les données publiées le 10 juillet par le Tea Directorate, le régulateur kényan de la filière, les recettes générées par les exportations nationales de thé ont chuté de 1,3 milliard de shillings (13 millions de dollars) au cours des cinq premiers mois de l’année, l’impact négatif de la crise du coronavirus s’étant traduit par une chute du prix moyen du kilo par rapport à la même période de l’année précédente (de 238 shillings à 223 shillings). Quant aux volumes écoulés, le pays a vendu, entre janvier et mai, six millions de kilos de moins qu’au cours de la même période en 2019, a précisé l’agence publique kényane.

Somalie : quand la pêche illégale menace l’économie nationale et régionale…

L’enjeu : comprendre, à travers des données évaluées pour la première fois, comment le phénomène de pêche illégale déstabilise le pays et la sous-région, ainsi que la nécessité de mettre en place une réglementation maritime suffisamment forte pour pallier ce phénomène Estimées à 300 millions USD selon les chiffres officiels, les pertes engendrées annuellement en…

Zambie : la filière cuprifère en progression, malgré la crise sanitaire du coronavirus

Deuxième producteur de cuivre du continent africain, la Zambie continue d’aligner les bons résultats, en dépit de la crise sanitaire du coronvairus. Jeudi 9 juillet, le ministère des Mines a annoncé que la production cuprifère du pays a atteint 342.734 tonnes au cours des cinq premiers mois de cette année ; une hausse de 3,85 % par rapport à la même période en 2019 (330.024 tonnes). Mieux, selon les autorités zambiennes, la production de cuivre devrait continuer à progresser au cours des troisième et quatrième trimestres, et ce en raison de la hausse des cours liée à des facteurs tels que la production croissante de véhicules électriques, qui dépendent du cuivre. Une projection optimiste qui, si est se réalise, confortera encore un peu plus l’importance stratégique du cuivre dans l’économie zambienne : les revenus tirés de l’extraction du minerai représentent 70% des recettes d’exportation du pays.

Mines : Sundance Resources lance un ultimatum à son partenaire chinois AustSino

L’enjeu : Pour l’australien Sundance Resources, démarrer enfin l’exploitation du projet de  Mbalam-Nabeba Opérateur historique du projet minier de Mbalam-Nabeba, l’australien Sundance accorde une dernière chance à son partenaire chinois AustSino pour trouver un accord définitif. Pour l’australien Sundance Resources, qui pilote depuis 2012 le projet minier de fer de Mbalam-Nabeba, à la frontière entre le…

En dépit d’une conjoncture difficile, le Bénin maintient son prix du coton

L’enjeu : Pour le Bénin, soutenir coûte que coûte la filière coton, secteur clé de l’économie nationale. À rebours des autres nations productrices de la sous-région, le Bénin a décidé de maintenir inchangé le prix du kilo de coton pour la campagne 2020/2021. Le pays confirme ainsi son soutien appuyé à la très dynamique filière du…